Pendant la grossesse, votre enfant reçoit déjà des anticorps, ce qui commence à renforcer son système immunitaire. Grâce à l'allaitement, le bébé reçoit encore plus d'anticorps, ce qui lui confère une résistance naturelle au cours des premiers mois. Après quelques mois, le système immunitaire de l'enfant se met en place tout seul. Comment pouvez-vous contribuer à renforcer au maximum la résistance de votre enfant?

Qu'est-ce que la résistance?

Votre résistance, également appelée système immunitaire, permet à votre corps de faire face aux maladies. Un virus pénètre dans votre corps ? Les anticorps que vous avez accumulés font alors tout leur possible pour détruire ce virus. En outre, votre système immunitaire se souvient de ce qui a provoqué la réaction, de sorte que votre corps peut organiser une défense puissante la prochaine fois. C'est génial, non ?

Une bonne immunité pour les enfants

Il est bon de savoir qu'au cours des trois premières années de vie de votre enfant, le microbiome intestinal se construit. Le microbiome intestinal est constitué de l'ensemble des billions de bactéries présentes dans l'intestin, ainsi que de tous les virus, levures et champignons.

Bien entendu, ce microbiome évolue tout au long de la vie et il devient beaucoup plus difficile de trouver les bonnes bactéries. C'est une autre raison pour laquelle il est préférable de commencer à renforcer la résistance de votre bébé le plus tôt possible !

Conseils pour une résistance forte

Il existe de nombreuses façons de renforcer la résistance de votre enfant. Il s'agit d'une combinaison de différents facteurs. Par exemple, votre enfant peut être un très bon dormeur, mais si l'alimentation qu'il reçoit est de mauvaise qualité, voire médiocre, vous ne parviendrez jamais à développer une forte résistance.

Vous vous demandez quels sont les facteurs qui jouent un rôle important dans un système immunitaire fort ? Lisez vite ce qui suit.

Le sommeil:
Une bonne nuit de sommeil, cela semble évident. Pourtant, de nombreux parents ont encore du mal à faire dormir leur bébé. Il s'agit pourtant d'un facteur important, car il garantit non seulement une bonne humeur, mais aussi un corps rechargé. Plus le corps est fatigué, plus il est difficile de lutter contre un virus. C'est assez logique, non ?

Faire de l'exercice et être à l'extérieur:
Tous les parents mettent parfois leurs enfants devant la télévision ou la tablette, mais nous savons secrètement à quel point il est important de jouer dehors. En effet, cela contribue non seulement au développement général de votre enfant, mais permet également de produire de la vitamine D.

Cela devrait également permettre à votre enfant de moins souffrir de rhumes. Ce n'est pas pour rien que de plus en plus de crèches proposent des dortoirs extérieurs. Ce concept, originaire de Scandinavie, encourage le sommeil en plein air. En effet, on dit qu'il permet à l'enfant de dormir plus longtemps et de développer une meilleure immunité.

L'hygiène:
C'est peut-être un indice. Mais veillez à une bonne hygiène. Beaucoup de choses que nous, adultes, considérons comme allant de soi. Sachez que ce n'est pas toujours le cas pour votre enfant.

Apprenez-lui donc à se laver les mains correctement dès son plus jeune âge. Mais aussi qu'il porte la main à sa bouche lorsqu'il tousse ou qu'il jette un mouchoir usagé à la poubelle et ne le réutilise pas. Tout cela contribue à une forte résistance.

Éviter le stress
Ceux qui pensent que seuls les adultes souffrent de stress se trompent complètement. Votre enfant peut lui aussi souffrir de stress.
Pensez à des parents qui se chamaillent, à une situation scolaire désagréable ou peut-être à votre enfant qui a une mauvaise image de lui-même. Autant de raisons pour avoir mal au ventre et se sentir mal à l'aise. Cela affecte également votre résistance.

L'alimentation
Bien manger ne se limite pas à fournir à votre enfant trois repas principaux. À quoi devez-vous veiller lorsqu'il s'agit d'une bonne alimentation pour votre enfant ?

1. Fournissez autant de produits frais que possible et le moins possible de paquets et de sachets.

2. Donnez à votre enfant autant d'eau à boire que possible. Il peut s'agir de thé chaud ou froid. Et pourquoi pas de l'eau aromatisée ? Essayez de préparer un thé glacé sain avec votre enfant. Cela aussi peut être un plaisir, et vous n'avez pas besoin de mettre du cola sur la table pour cela. ;)

3. Privilégiez toujours les produits à base de farine complète, comme le pain, le riz ou les pâtes complets.

4. Faites manger à votre enfant du poisson gras au moins une fois par semaine, afin qu'il reçoive suffisamment d'acides gras essentiels oméga-3.

5. Une quantité suffisante de fruits et de légumes. Cela semble tellement évident, mais il y a encore beaucoup d'enfants qui n'en mangent pas (suffisamment) pour une raison ou une autre.

6. Laissez votre enfant manger le plus varié possible.

En bref : évitez autant que possible les aliments transformés, les aliments contenant des sucres ajoutés ou les aliments frits. Si votre enfant en mange beaucoup, cela peut même le rendre malade. L'idéal est d'opter pour un maximum d'aliments non transformés et riches en nutriments. Choisissez des aliments qui nourrissent et non des aliments qui rassasient.

Les compléments

Il arrive parfois que votre enfant mange moins bien pendant un certain temps. Des vitamines supplémentaires peuvent alors lui apporter un soutien. En outre, des suppléments en cas de stress, de nouvelle phase scolaire, de grippe et de rhume ou de baisse de l'immunité peuvent également contribuer à une bonne résistance.

Attention ! Choisissez toujours des compléments spécialement conçus pour les enfants. Ces compléments sont spécialement adaptés aux besoins de votre enfant. En outre, les compléments ne sont pas des substituts, mais un complément à l'alimentation quotidienne.

Quelles sont les vitamines importantes pour votre enfant ?

1. La vitamine A

Cette vitamine se trouve dans les graisses, la margarine et le foie. Elle assure la formation d'une quantité suffisante de globules blancs, un élément important du système immunitaire.

2. La vitamine C

La vitamine C se trouve facilement dans les fruits et les légumes. Cette vitamine contribue également à la production de globules blancs et d'anticorps.

3. La vitamine D

Notre corps produit lui-même cette vitamine grâce à la lumière du soleil. En hiver, cela peut s'avérer difficile. Vous pouvez alors opter pour des poissons gras ou de la margarine/halvarine.

4. Vitamine E et B6

Ces vitamines contribuent également à renforcer le système immunitaire. La vitamine E se trouve principalement dans les noix, les œufs et l'huile de tournesol. La vitamine B6 se trouve également dans les légumineuses, les pommes de terre, le poisson, la viande et les œufs.

5. Echinacée en gouttes

L'échinacée soutient les défenses naturelles et le système immunitaire et a également un effet apaisant sur les voies respiratoires.

Votre enfant est-il allergique à quelque chose ? Votre enfant suit un régime spécial ou vous craignez qu'il ne consomme pas assez de ces vitamines ? Dans ce cas, n'hésitez pas à lui donner des compléments alimentaires.

Découvrez ici notre paquet Résistance Kids, composé de gouttes d'échinacée, de gouttes de vitamine C pour enfants et de gouttes de multivitamine + D3.

Il est extrêmement important quevotre enfant reçoive la bonne quantité de vitamines et de minéraux.

Respectez toujours le bon dosage d'un supplément.

Veillez à un bon équilibre

Dans la vie, tout est question d'équilibre. Il en va de même pour votre immunité. Bien sûr, vous voulez que votre enfant ait un système immunitaire fort, mais cela ne signifie pas qu'il doive être extrêmement hygiénique. Exposer votre enfant à un ami qui pleurniche ou à un chien poilu ne peut pas faire de mal. Au contraire.

Au contraire, cela ne fera qu'améliorer sa résistance. N'ayez donc pas peur, mais sortez et laissez votre enfant se débrouiller. Au sens propre comme au sens figuré!

Related articles