Qu'est-ce que la vitamine A?

La vitamine A, également connue sous le nom de rétinol, est une vitamine produite par l'organisme lui-même. Pour ce faire, l'organisme a besoin de bêta-carotène, également connu sous le nom de provitamine A. En plus d'être nécessaire à la production de la vitamine A, le bêta-carotène est également un antioxydant. Les antioxydants empêchent les radicaux libres de causer des dommages dans notre corps. La vitamine A est une vitamine liposoluble. Votre corps stocke cette vitamine sous forme de réserves dans votre corps. Un surplus est partiellement stocké dans le foie; le reste est perdu dans la bile ou l'urine.

La vitamine A est bénéfique pour la vision et les muqueuses, l'état de l'œil, la santé de la peau et la régulation de la croissance.

Formes de la vitamine A

La vitamine A se présente sous différentes formes. Trois formes de vitamine A jouent un rôle important dans l'organisme:

  • Le rétinol (source animale): Il s'agit de la forme active de la vitamine A qui se trouve naturellement dans les produits d'origine animale, tels que le foie, les œufs et les produits laitiers. L'organisme peut utiliser le rétinol directement pour diverses fonctions, notamment le maintien d'une vision saine, la formation d'un émail dentaire sain et la promotion d'une peau saine.
  • Palmitate de rétinyle et autres esters de rétinyle (production propre de l'organisme): Ces formes de vitamine A sont des formes stockées qui sont converties en rétinol dans le foie en cas de besoin. Elles sont souvent ajoutées aux compléments alimentaires et aux produits de soins de la peau en raison de leurs effets bénéfiques sur la peau et de leur capacité à réduire les signes de vieillissement.
  • Caroténoïdes, y compris le bêta-carotène (source végétale): Ce sont des formes provitaminiques de la vitamine A que l'on trouve dans les aliments végétaux tels que les carottes, les patates douces, les épinards et les mangues. L'organisme peut convertir le bêta-carotène en rétinol en cas de besoin. Les caroténoïdes agissent comme des antioxydants et jouent un rôle dans le maintien d'une peau, d'un système immunitaire et d'une vision sains.

A quoi sert la vitamine A?

La vitamine A est particulièrement importante pour le système immunitaire et le développement des cellules et des tissus. Cette vitamine A est également connue sous le nom de vitamine anti-infectieuse.

En plus de soutenir le système immunitaire, la vitamine A renforce la résistance naturelle.

En outre, il s'agit d'une vitamine importante pour plusieurs processus, à savoir:

  • La vue. La vitamine A favorise l'état des yeux. En outre, la vitamine A aide les yeux à s'adapter à l'obscurité.
  • Une peau et des muqueuses saines. En effet, la vitamine A a un effet bénéfique sur les cellules épithéliales. Ces cellules ne protègent pas seulement la peau et les muqueuses, mais les recouvrent également.
  • Maintien d'un bon taux de fer dans le sang.
  • Un rôle important dans la spécialisation des cellules. Dans ce processus, une cellule non spécialisée se transforme en cellule spécialisée. Cela lui permet d'accomplir sa propre tâche.
  • Développement des os et croissance normale.
  • Bonne résistance et soutien du système immunitaire.

La vitamine A dans l'alimentation

Les sources les plus riches en vitamine A sont les aliments d'origine animale (foie, poisson, foie, huile, lait et produits laitiers, beurre, œufs). La viande, le poisson, les produits laitiers et les œufs contiennent naturellement de la vitamine A, mais celle-ci est ajoutée au beurre et aux produits de cuisson et de friture. Les légumes et les fruits tels que les carottes, les épinards, le chou frisé, les brocolis, les abricots, les mandarines et les mangues contiennent également de la vitamine A. L'avantage de la vitamine A est qu'elle résiste aux températures élevées.

Carence en vitamine A

Saviez-vous que la carence en vitamine A est plus fréquente dans les pays en voie de développement qu'aux Pays-Bas? Et qu'une carence de longue durée peut même conduire à la cécité (complète)? Si vous avez une alimentation suffisante et variée, le risque de carence en vitamine A est faible.

Les personnes souffrant de certaines maladies telles que la maladie cœliaque, les maladies du foie ou du pancréas sont plus susceptibles de présenter une carence en vitamine A. En effet, leur organisme est moins à même d'absorber la vitamine A que celui des autres personnes. En effet, leur organisme est moins apte à absorber les nutriments et une carence en vitamine A les guette.

Les personnes souffrant de troubles de l'alimentation, de problèmes d'alcool, d'un manque d'appétit ou de certains régimes alimentaires peuvent également présenter une carence.

Les symptômes suivants permettent de reconnaître une carence en vitamine A:

  • Peau sèche ou autres anomalies cutanées
  • Cheveux ternes
  • Fertilité réduite
  • Diminution de l'immunité/de la résistance
  • Anomalies oculaires, telles que l'héméralopie, les yeux secs ou les yeux rouges
  • Anomalies des gencives, des dents ou des muqueuses

Excès de vitamine A

L'excès de vitamine A, également connu sous le nom d'hypervitaminose A, est rare. Une quantité irréaliste de vitamine A devrait alors être prise. Pour les adultes, la quantité maximale est de 3 000 mcg par jour. C'est également la limite supérieure pour les femmes enceintes. Chez les enfants en bas âge (1 à 3 ans), la limite supérieure est de 800 mcg par jour.

En cas d'excès de vitamine A, il existe un risque d'intoxication chronique ou aiguë et des lésions hépatiques peuvent survenir. En outre, une consommation excessive de vitamine A au fil des ans peut affaiblir les os et contribuer aux fractures osseuses et à l'ostéoporose, car elle peut empêcher la formation des os et, en outre, interférer avec la capacité de la vitamine D à maintenir des niveaux normaux de calcium.

Un excès de vitamine A peut résulter de la consommation de produits d'origine animale ou de suppléments excessivement dosés. Il s'agit principalement des produits à base de foie. Pour les enfants en bas âge, il est conseillé de limiter ces produits et même de les éviter pour les femmes enceintes. Pour les adultes, il est recommandé de consommer au maximum deux sandwiches de produits à base de foie par jour.

Quantité recommandée

Apport journalier recommandé pour les adultes:

  • Femme adulte: 680 mcg
  • Femmes enceinte: 750 mcg
  • Pendant l'allaitement : 1100 mcg
  • Homme adulte: 800 mcg

Apport journalier recommandé pour les nourrissons, les enfants en bas âge et les enfants:

  • De 6 mois à 3 ans: 300 mcg
  • De 4 à 8 ans: 350 mcg
  • De 9 à 13 ans: 600 mcg
  • De 14 à 17 ans (femmes): 700 mcg
  • De 14 à 17 ans (hommes): 900 mcg

En outre, l'EFSA a fixé une limite supérieure journalière pour la vitamine A:

  • De 1 à 3 ans: 800 mcg
  • De 4 à 6 ans: 1100 mcg
  • De 7 à 10 ans: 1500 mcg
  • De 11 à 14 ans: 2000 mcg
  • De 15 à 17 ans: 2600 mcg
  • Adultes: 3000 mcg

Besoin d'un supplément de vitamine A?

Un régime alimentaire équilibré vous apportera plus que suffisamment de vitamine A.

Toutefois, certaines personnes ont besoin d'un supplément de vitamine A. C'est notamment le cas des personnes qui ont une alimentation unilatérale et qui ne consomment donc pas assez de vitamine A dans leur alimentation.

Il s'agit notamment d'une consommation insuffisante de produits animaux, tels que la viande (en particulier le foie) et la charcuterie, les produits laitiers, le poisson et le jaune d'œuf. Mais un apport supplémentaire en vitamine A peut également être nécessaire chez les personnes souffrant de certaines maladies de l'intestin, du foie ou du pancréas, ou chez les personnes qui consomment des quantités excessives d'alcool.

Vitamine A et grossesse

La vitamine A joue un rôle important pendant la grossesse. La vitamine A assure une bonne immunité et une bonne croissance du bébé.

L'AJR pour les femmes enceintes est de 750 mcg par jour. Les femmes enceintes en particulier ont un besoin accru de cette vitamine pour la formation des os et des capillaires.

Veillez à ne pas dépasser cet AJR. Un excès peut être dangereux pour l'enfant à naître, surtout pendant les premières règles. C'est pourquoi il est recommandé d'éviter le foie, par exemple. Mais il ne faut pas non plus être trop prudent avec l'apport en vitamine A, car une carence peut également avoir des conséquences négatives pour l'enfant à naître.

Related articles